Mot du Directeur

Cela fait près de 20 ans que le CESOC œuvre pour faciliter l’intégration et la rétention des immigrants francophones au Canada plus précisément à Ottawa. Aujourd’hui, le CESOC, une équipe de plus d’une quinzaine de personnes provenant d’une dizaine de pays, sert en moyenne plus de 2500 nouveaux arrivants par année.

Quoi de plus rassurant que de pouvoir communiquer avec une personne qui comprend son problème pour avoir vécu la même expérience ou presque? Notre personnel, en plus de parler les deux langues officielles du Canada, parle plus d’une vingtaine de langues des pays d’origine de la grande majorité des immigrants francophones. Voilà pourquoi, en matière d’immigration francophone, le CESOC est la référence.

En dépit des coupures budgétaires, le CESOC s’est fait un point d’honneur à maintenir le niveau de service offert à sa clientèle particulière, cette minorité de francophones qui a choisi d’immigrer dans une ville de l’Ontario anglais. Nous sommes très émus par les témoignages des personnes que nous avons aidées dans leur processus d’établissement et nous leur en sommes très reconnaissants. Nous vous invitons à en lire quelques-uns d’entre eux. Certains avaient perdu tout espoir de réussir jusqu'à ce qu’ils aient parlé à un agent du CESOC qui les a écoutés, cheminé avec eux jusqu'à ce qu’ils trouvent la force de croire à nouveau en la vie. Beaucoup d’entre eux ont pleinement réussi leur établissement et leur intégration.

Toutefois, il reste encore du chemin à parcourir car pour certains, si l’établissement s’est fait, il n’en est pas de même de leur intégration. Encore trop de nouveaux arrivants francophones sont au chômage, trop de jeunes ont un avenir incertain, trop de professionnels qualifiés n’arrivent pas à trouver des emplois au niveau de leurs compétences. Hélas! Trop de familles immigrantes font face à la violence et la séparation avec tout ce que cela comporte comme impact sur les enfants et sur notre communauté francophone. Nous sommes à un tournant où la vitalité de la francophonie est menacée, où les immigrants francophones ont besoin d’encadrement pour une meilleure prise en charge de leur vie, où beaucoup d’entre eux songent à créer leur propre entreprise et ont besoin d’un support réel pour mettre en œuvre ce rêve.

Les francophones nés au canada ont besoin de s’impliquer davantage dans la réussite de francophones venus d’ailleurs pour la vitalité de notre francophonie plurielle et pour qu’ils vivent ce à quoi nous aspirons tous : La participation socioéconomique, civique et citoyenne de tous les francophones de toutes origines. Toujours à l’avant-garde, le CESOC prêche par l’exemple, un francophone pure laine est aujourd’hui président de son conseil d’administration. C’est l’occasion de conjuguer nos efforts pour créer cette communauté francophone minoritaire multiculturelle forte socialement et économiquement. Le CESOC veut également s’approcher des immigrants avant leur arrivée pour les aider à mieux se préparer à faire face à la réalité canadienne.

Le CESOC veut également travailler avec d’autres partenaires pour s’attaquer aux problèmes actuels que vivent ceux qui sont déjà établis, tels que l’isolement, le chômage, la violence faite aux femmes et aux enfants, pour n’en citer que ceux-là. Le CESOC compte sur la participation de tous ses partenaires francophones et anglophones pour l’aider à s’attaquer à cette tâche non moins ardue. Le CESOC veut remercier tous les partenaires au nom de tous les immigrants. Le CESOC veut aussi compter sur l’investissement du secteur privé dans la revitalisation de la communauté francophone immigrante. Nous réussirons quand nous pourrons travailler avec tous les secteurs pour faire de l’immigration une force économique et sociale avec laquelle il faut compter.

Nous sommes prêts et vous?

Saint-Phard Désir